COMMENT REPASSER EFFICACEMENT SES COUTURES, AVEC ZÉRO DÉFAUT

COMMENT REPASSER EFFICACEMENT SES COUTURES, AVEC ZÉRO DÉFAUT

Qui ne connaît pas la corvée interminable du repassage ?
On a toutes à un moment rechignées à s’attaquer à cette montagne de vêtements à repasser, tout juste sortis de la machine à laver ! Bon… moi j’assume, j’ai abandonné le repassage depuis un bon moment sauf en cas d’extrême nécessité et je suis sûre que je ne suis pas la seule. Cependant en couture, les choses sont assez différentes puisque le fer à repasser devient vite notre ami tout comme la machine à coudre. Et si je vous disais comment repasser pour un rendu parfait avec zéro défaut ?

D'ABORD, À QUOI SERT DE REPASSER UNE COUTURE ?

INITIATION À LA COUTURE & AU MODÉLISME EN 16 JOURS CHRONO!


Rejoins l'atelier gratuit dès maintenant

En couture, repasser a pour but principal de fournir de belles finitions, appliquées et de permettre aux coutures de bien tenir. Le repassage est aussi Indispensable afin de travailler sur un tissu qui ne soit pas négligé. Le fer à repasser utilisé sur un vêtement va avoir plusieurs impacts :
⁃    il remet les fibres en place pour n’avoir aucune surprise lorsque le tissu
⁃    est coupé,
⁃    il donne des bords et des coins très nets,
⁃    il aide à bien fixer les points de couture sur le tissu.
Avoir votre fer à repasser à portée de main est important car vous pourrez repasser vos coutures au fur et à mesure. Votre rendu sera de meilleur qualité. Donc le fer à repasser est obligatoirement à avoir dans votre atelier de couture.

QUEL FER À REPASSER CHOISIR ?

Avoir un fer à repasser de qualité vous donnera de meilleurs résultats sur vos confections. C’est un investissement à faire mais qui vous servira sur le long terme. Cet équipement se complète avec la fameuse table à repasser qui doit elle aussi être installée pour être prête à l’emploi à n’importe quel moment.

Vous manquez de place malheureusement ? Sachez que vous pouvez choisir une mini-table à repasser d’appoint. Vous la dépliez le temps de votre couture puis la pliez et la rangez. D’ailleurs sur le sujet et , je vous ai préparé un article très complet présentant le matériel de repassage nécessaire en coutre et une liste des sites/boutiques ou vous le procurer.

QUAND DOIT-ON REPASSER UNE COUTURE ?

Il y a quelque temps, je vous parlais de l’importance de laver vos tissus avant de les utiliser. Cet article  traitait du « prélavage du tissu » qui est un  impératif avant de démarrer une confection. J’expliquais notamment que cela permettait d’éviter dégorgement ou rétrécissement. Après avoir justement lavé le tissu, quelques règles sont à respecter pour le repassage et qui permettront une couture plus facile :
⁃    repassez avant la découpe pour que la fibre se remette en place correctement mais aussi pour ne pas avoir un tissu froissé qui faussera les mesures,
⁃    réglez la température du fer et testez sur un échantillon de tissu. Une mauvaise température du fer à repasser pourra causer de gros dégâts au tissu ! Et qui n’a jamais brûlé une de ses magnifiques tuniques, la chemise préférée de son mari, le t-shirt de son enfant ? Quel désastre !
Une fois ces préconisations appliquées, viendront patronage, découpe et couture tout en gardant à l’esprit de repasser chaque couture. Pourquoi ? Pour la fixation des points et l’allongement du tissu. Rien de mieux pour avoir un résultat au top !

COMMENT REPASSER UNE COUTURE EFFICACEMENT ?

On ne procédera pas de la même manière selon le type de couture choisi. De plus, on ne repasse pas une couture comme on repasserait un vêtement. Il ne faut surtout pas faire glisser le fer comme lorsque l’on repasse des vêtements.

Il faut plutôt presser le fer contre le tissu en envoyant de la vapeur. Si vous repassez trop en étirant le tissu vous risquez d’étendre les fibres du tissu. Voyons donc ensemble les différentes manières de faire, en accord avec le type de couture.

LA COUTURE OUVERTE

Il s’agit de la piqûre la plus employée en couture. Elle est simple à réaliser et convient parfaitement pour l’usage de tissus épais et pour la confection de jupes, pantalons, vestes et manteaux. Le couture ouverte doit être repassée au fur et à mesure pour un résultat final meilleur.

Comment alors s’y prendre pour repasser ?

1.    Après avoir surfilé les bords et assemblé les deux pièces, il faut « ouvrir » sur l’envers les marges de couture, en les rabattant.

Épingler vous aidera à maintenir le tissu en place !

2.    Puis il faut presser avec le fer entre deux, sur l’arrête de la couture

N'hésitez pas à utiliser la vapeur !

3.    sur l’endroit et sur l’envers en donnant un petit coup de vapeur si le tissu est adapté.

Si le tissu est fragile, utilisez une pattemouille !

DIFFÉRENCE AVANT/APRÈS REPASSAGE

LA COUTURE FERMÉE

    C’est donc l’inverse de la couture ouverte et voici les étapes pour le repassage :

1.    Vous devez assembler les deux pièces en effectuant une couture fermée. Puis sur l’envers, repassez la couture une première fois.

repasser-couture fermée

2.    Puis rabattez la marge de couture sur l’un des côtés.

Épingler vous aidera à maintenir le tissu en place !

3.    Pour avoir un résultat optimal, vous pouvez placer une feuille de papier cartonnée ou du carton fin entre la marge de couture et le tissu.

Le bord de la feuille devra bien être contre la couture.

4.    Enfin, repassez la couture en effectuant des petites pressions tout le long.

Le bord de la feuille devra bien être contre la couture.

LA COUTURE DE 2 PIÈCES « RETOURNÉES »

Pour le repassage de deux pièces retournées sur l’endroit, il faut aplatir la couture sur l’endroit et marquer le pli avec le fer à repasser. Ce sera le cas avec des pièces en courbe ou angle, ou avec une parementure, des ourlets…     pour un rendu « appliqué ». Et pour repasser une couture fermée, vous devez :

    C’est donc l’inverse de la couture ouverte et voici les étapes pour le repassage :

1.    Assembler les deux pièces endroit contre endroit , il peut s’agir de pièces droites, en forme de courbe ou avec un angle.

Le bord de la feuille devra bien être contre la couture.

2.    « Cranter » les angles et courbes si vous êtes sur des pièces avec courbes ou angles.

Le bord de la feuille devra bien être contre la couture.

3.    Retourner le tissu et épingler.

pièces-retournées-epingler-avant-repassage

4.    Repasser la couture pour aplatir et marquer le pli.

IMG_6077

ATTENTION À BIEN ÉPINGLER LE TISSU !

QUELLES PRÉCAUTIONS PRENDRE ?

Les tissus fragiles risquent d’être abîmés par la chaleur de la vapeur et demandent des précautions que je partage avec vous :
⁃    préférez le repassage sur l’envers,

⁃    utilisez une pattemouille qui est un morceau de tissu en coton ou un torchon, sec ou humide.

Placée entre le tissu et le fer, elle permet de repasser les tissus délicats sans crainte de les brûler ou d’y faire des marques. Il suffit donc de poser la pattemouille sur votre tissu, de régler la température du fer adapté à votre tissu (soie, laine…) et de mettre de la vapeur.

⁃    mettez sur le tissu un torchon ou un vieux t-shirt.

QUELLE TEMPÉRATURE CHOISIR ?

Une température mal réglée et voilà que le tissu colle au fer à repasser. Le drame ! Pour éviter ce type de mésaventure, il faut adopter la bonne température pour la matière du tissu utilisé. On peut donc dresser une liste afin de ne pas se tromper quant à l’intensité de la température (selon le tissu utilisé) :
⁃    le coton : température élevée
⁃    le lin : température élevée,
⁃    la soie : température moyenne (ne pas utiliser de pattemouille car il peut y avoir des risques d’auréoles),
⁃    la viscose : température moyenne (là encore ne pas utiliser de pattemouille
⁃    pour les risques d’auréoles),
⁃    la laine : température moyenne,
⁃    le nylon : température très modérée,
⁃    le velours : à repasser à l’envers en utilisant une pattemouille avec le fer à température normal et sans vapeur
⁃    la mousseline : repassage à sec.

Maintenant que vous connaissez toutes les petites astuces pour un repassage avec zéro défaut, vous n’avez plus qu’à dégainer le fer à repasser. N’oubliez pas que c’est l’une des clés indispensables à la réalisation d’une confection appliquée.

A présent, à vous de confectionner et partagez cet article afin de diffuser à toutes vos copines mes petits conseils !


Killya

Couturière autodidacte depuis 2006, j'ai pu évoluer et acquérir une certaine expérience. Constatant l'engouement pour ce loisir et surtout le manque d’accessibilité pour beaucoup j'ai naturellement décidé de réaliser ce blog afin de partager mon savoir avec les sœurs souhaitant se lancer dans la couture.

Leave a Reply

*

ATELIER GRATUIT

S'INITIER À LA COUTURE / MODÉLISME EN 16 JOURS CHRONO!

x