8-apps-every-writer-and-blogger-should-know-9bedacc817

Je me présente Marie Oum Asmaa, maman au foyer, créatrice de la marque « K.A.M. Protections Intimes Lavables ».

Moi qui me voyais, en « working girl » faisant le tour du monde, de New York à Hong Kong, avec un dressing rempli de chaussures…  Si un jour on m’avait dit que je serais mère au foyer, que je voudrais réaliser moi-même mes vêtements, que je serais engagée dans des causes environnementales et que je concevrais ce type de produit, j’aurais éclaté de rire … 

Mais c’était sans compter la grandeur d’ALLAH soubhana wa ta’ala qui a un plan pour chacune de Ses créatures.

 

J’ai eu une scolarité plutôt banale jusqu’à la fin de 4ème, moment où il fallait choisir une orientation. Je voulais devenir infirmière, mais mon père en avait décidé autrement, je serais gynécologue. Quand j’y repense, ça me fait rire au vu des produits que je conçois.

StethoscopeJe n’étais pas emballée par cette idée, mais difficile de se faire entendre et impossible de tenir tête au « padre ». L’année de ma seconde a été déterminante, j’avais été inscrite dans un établissement privé à 40 minutes en transport de chez moi. Là-bas je me sentais seule, perdue, l’une de mes préoccupations majeure était de ne pas y passer une année de plus. C’était un lycée uniquement à filières générales. Qu’à cela ne tienne, je choisis à la fin de ma seconde une filière technologique.

Et c’est comme ça, par dépit, que j’obtins mon baccalauréat STT.


 

 

diplome

Mon bac en poche, je m’inscrivis à un DEUG AES option Commerce Internationale. Mais l’université pour moi n’était qu’un signe de liberté. J’avais un job étudiant, une voiture… Je dus redoubler ma première année et finis par tout abandonner pour aller travailler.

 

J’avais plusieurs « boulots » qui me permettaient, pour une toute jeune femme de mon âge, de très bien vivre. Mais ce n’était pas un vrai emploi et avec mon niveau, aucun emploi offrant le salaire que j’exigeais ne m’était accessible.

 


 

J’ai donc décidé de reprendre mes études et préparer un BTS assistante de direction en alternance. J’avais 24 ans à l’époque. Trouver un employeur ne fut pas chose aisée mais, Dieu merci, je fus acceptée par un Cabinet d’Avocat (le droit m’avait toujours intéressé).

 

avocat

 

Arrivée dans ce Cabinet, j’ai pu apprendre énormément de choses et avoir des responsabilités supérieures à ce qui figurait sur ma fiche de poste. J’étais entrée dans une petite famille.

J’obtins mon BTS au bout de 2 ans et fus prise en CDI au Cabinet.


 

 

Les années passaient et je commençais à me lasser. J’avais envie d’aller vivre autre chose ailleurs. Je me sentais à l’étroit dans ma vie. Métro, boulot, dodo.

C’est comme ça que, sur un coup de tête, je dépose ma démission et décide de partir vivre à Londres avec 1500 € en poche dans le but d’apprendre l’anglais avant de commencer un tour du monde.

poster-bus-rouge-a-londres-3d-

Ce fut la plus belle expérience de ma vie après ma conversion. L’apprentissage commençait maintenant …


                                    PARTIE SUIVANTE

  • >