cupcakes K.A.M

Toujours dans l’intention de consommer différemment, et l’arrivée de ma n°2 étant imminente, je décidais de coudre les couches que j’allais utiliser.

Après des débuts laborieux, je « maîtrisais » enfin mon sujet. Mes réalisations commençaient à être intéressantes et surtout utilisables.
J’avais selon moi trouvé ma voie et voulais faire de ce nouveau plaisir mon activité principale.

couche lavable


Après avoir fait la prière de consultation, je décidais de me lancer, de façon officieuse.
Un soir, date des menstrues,… rien, rien de prévu, pas de magasin ouvert, trop tard pour demander à une sœur …. La galère. Je décide de prendre un drap. Je n’arrêtais pas de me demander comment faisaient-elles avant.
Le lendemain, après quelques recherches, je couds ma première serviette hygiénique lavable.

protection intime lavable          protection intime lavable


Logo K.A.M

Et là RÉ-VÉ-LA-TION ! Fini les jetables, je ne mettrai que des lavables.
Je continue ma nouvelle passion tout en les faisant découvrir aux femmes de mon entourage, qui en parlent à leur entourage. Et de découverte en première commande, K.A.M. est né. Al hamdoulilah.
Je n’avais aucune notion commerciale et n’avais pas l’intention de devenir une multinationale non plus. Mon but était de faire découvrir aux femmes ce produit tout en gardant mes priorités : religion, mari, enfants.
Je créée alors une page Facebook et demande à des sœurs de tester gratuitement. « L’Atelier d’Oummi » ( qu’ALLAH azzawajal te récompense ma belle) aura une composition qui fera ma renommée : la SHL Zèbre.

 

         

K.A.M  protections intima lavables K.A.M  15796_1559932357576243_7038882364662410442_n

@Crédit photos Al Yasmeen Photography pour K.A.M (Know As Marie)

     Allah me permet de rencontrer des personnes qui croient en moi et seront mes appuis et aides. « Nour Design » pour mon logo, « Al Yasmeen Photograpy » qui donne une autre dimension aux indésirables ( qu’ALLAH azzawajjal vous récompense grandement mes sœurs).

 


 

 

Les clientes accrochent et je rencontre des personnes formidables. Là je commence à envisager d’en faire une réelle entreprise.
Mon amie d’enfance Ambre, qui a toujours cru en moi, est la seule à m’y encourager, à y croire.
Prise de conseils, prière de consultation, BismiLLah. Je me lance. Je choisis un statut. Le parcours du combattant commence …


 

PARTIE PRÉCÉDENTE  —————————-  PARTIE SUIVANTE

>